Doodoopool

Conseils pour l'entretien de vos piscines

Algue moutarde : peut-on se baigner ou est-ce dangereux ?

L’algue moutarde est une poussière très fine de couleur jaune et marron qui trouble l’eau contenue dans une piscine. Elle se pose à l’intérieur du bassin, sur ses parois et ses accessoires. Prendre un bain en présence d’une algue jaune peut être assez difficile.

Nombreux sont ceux qui se demandent d’ailleurs si l’on peut se baigner dans une telle piscine pour profiter d’un bain. Autrement, comment lutter contre cette algue ? Est-il possible de se prémunir contre ce perturbateur coriace ? Découvrez ici les éléments de réponse.

Algue moutarde : des sable du Sahara à votre piscine

L’algue moutarde se distingue des autres algues par sa couleur jaune et sa texture non gluante. Elle est visible sous forme de poussière posée au fond, sur la surface, sur les extrémités et les équipements de la piscine. Cette poussière particulière provient des régions du Sahara, en Afrique. Elle est transportée par le vent, des zones géographiques aux bassins.

Les piscines des milieux traversés par le vent du Sahara, transportant de l’algue, ont de fortes chances d’être infestées. Généralement, ce pollueur très contagieux est difficile à détecter. Lorsque l’eau est remuée ou agitée, il devient quasi invisible. Pour remarquer sa présence, l’eau du bassin doit être calme et posée.
Les caractéristiques générales de l’algue moutarde sont :

  • couleur jaune et marron ;
  • volatilité lorsque l’eau est agitée ;
  • contamination ;
  • coriacité et résistance aux traitements, etc.

Véritable casse-tête pour les propriétaires, il est tout de même important de savoir s’il est dangereux de se baigner dans une eau contenant cet agent extérieur.

Algues moutarde : est-il possible de se baigner dans la piscine ?

Selon les spécialistes, l’algue jaune ne présente manifestement aucun danger pour la santé. Il est donc plausible de descendre dans la piscine pour se baigner en sa présence.

Cependant, savoir que l’eau est infestée par ce pollueur pose un problème d’esthétique et d’inconfort. Il est alors préférable de trouver des solutions idoines avant de commencer par profiter de votre espace de baignade.

Comment se débarrasser de l’algue jaune dans votre piscine ?

L’algue jaune est particulièrement coriace et difficile à traiter en quelques actions. L’entretien de votre espace de baignade doit donc être fait étape par étape.

Videz l’eau du bassin

Cette étape est décisive, car la réussite du processus en dépend. Le volume d’eau polluée par l’algue jaune n’est pas souvent négligeable. Il est alors recommandé de vider le bassin afin de garantir un traitement efficace.

Cela permet de se débarrasser d’une bonne partie du pollueur. Pour vider l’eau, placez l’aspirateur dans le bassin sur la position égout. Évacuez la plus grande quantité avant de continuer.

Nettoyez la piscine

C’est la deuxième étape décisive pour réussir le processus. À l’aide d’une brosse et d’un balai, frottez et mettez au propre la piscine. L’algue jaune résiste souvent aux nettoyants chimiques. Il est donc conseillé d’associer une solution mécanique pour bien frotter la surface, le fond, les surfaces latérales, les abords, etc.

Nettoyez les équipements de votre bassin

Cette étape est également décisive, car les accessoires qui ont été en contact avec l’eau polluée sont aussi infestés. Débarrasser la piscine de l’algue jaune sans leur nettoyage risque de recontaminer le bassin. Pour bien désinfecter les objets en contact avec l’eau infectée, il est conseillé d’utiliser un produit fait à base de chlore.

Nettoyez et désinfectez le filtre

Bien nettoyer et désinfecter votre piscine passe également par l’entretien du filtre. Pour cela, effectuez un grand lavage à contre-courant pendant une heure en moyenne. Vous pouvez aussi effectuer un choc chlore en y ajoutant un algicide.

Vérifiez le pH de l’eau

C’est la dernière étape avant de désinfecter réellement votre piscine. Le pH d’une eau pure est neutre. En général, il est compris entre 7 et 7,4. Si le vôtre n’est pas compris dans cet intervalle, vous devez le réguler avant de le désinfecter.

Le niveau du pH est conditionné par l’alcalinité. Cette dernière permet de connaître la quantité d’ions bicarbonates et carbonates dans l’eau. Un bon niveau de l’alcalinité garantit un niveau stable du pH. Pour un taux élevé en ions carbonates et bicarbonates dans votre eau, veuillez ajouter des anticalcaires ou brasser l’eau.

Se débarrasser définitivement de l’algue jaune dans votre piscine

Versez dans la piscine une anti algue moderne. Contrairement aux classiques, les algicides modernes permettent de se débarrasser plus facilement du pollueur. Ajoutez par la suite du chlore. En ce qui concerne la quantité, l’idéal serait de majorer les produits à 20 %. À cette étape, vous pouvez retourner les accessoires dans l’eau. En ce qui concerne la filtration, elle doit se faire de manière continue pendant deux jours au moins.

Après avoir suivi rigoureusement les différentes étapes présentées, constatez le résultat. Si l’algue jaune disparaît, vous pouvez vous baigner à nouveau. Par contre, si vous constatez toujours de fines traces de poussière jaune, veuillez reprendre le traitement.

Prendre des précautions pour éviter la présence d’algue jaune

Il vaut mieux prévenir que guérir dit-on ! Pour profiter sans interruption de votre piscine, surtout si vous résidez dans une région fortement menacée par l’algue moutarde, il est indispensable d’effectuer des entretiens à l’avance.

Pour cela, vérifiez fréquemment le niveau du pH de l’eau de votre bassin. Le pH est un critère qui permet à l’avance de détecter une potentielle infection. Lorsqu’il n’est pas compris entre 7 et 7,3, prenez vos dispositions.

Prévenir la piscine d’une infestation d’algue jaune doit conduire également à effectuer un entretien hebdomadaire fréquent. Pour cela, utilisez un algicide associé au chlore choc. Adoptez toutefois de petites doses pour vos entretiens réguliers.

Nettoyer fréquemment la piscine permet aussi de réduire le risque d’apparition des algues et d’autres pollueurs. Cela permet de disposer d’un aménagement propre et sain. L’entretien peut se faire avec un balai ou un robot nettoyeur. Cette routine doit se faire chaque semaine.

Par ailleurs, le nettoyage des équipements et accessoires de votre bassin réduit le risque de prolifération des algues jaunes. Qu’il s’agisse des ballons gonflables, du robot ou du balai, garder cet ensemble propre permet de limiter la présence d’agents étrangers dans l’eau.

En somme, l’algue moutarde n’est pas dangereuse pour la baignade. Cependant, sa présence dans l’eau peut mettre mal à l’aise. Il est alors important de prévenir cette pollution et bien entretenir votre piscine.

Hugo.M

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page