Doodoopool

Conseils pour l'entretien de vos piscines

Pourquoi faut-il éviter de traiter sa piscine au sulfate de cuivre ?

Pour conserver sa piscine en bon état, il est primordial de l’entretenir et la débarrasser régulièrement des saletés et insectes. Pour ce faire, il existe de multiples produits que l’on peut utiliser. Parmi ceux disponibles sur le marché, l’on retrouve le sulfate de cuivre.

Ce dernier est surtout utilisé afin d’éliminer les éventuelles algues qui investissent la piscine. Même si cette technique de traitement s’avère avantageuse, elle ne manque pas d’effets négatifs à plusieurs égards.

Nombreuses sont les raisons pour lesquelles il est fortement déconseillé d’utiliser le sulfate de cuivre dans le traitement d’un espace de bain. Découvrez ici les raisons pour lesquelles vous feriez mieux d’éviter de traiter votre piscine avec ce produit chimique.

Quelle est la propriété du sulfate de cuivre ?

Le sulfate de cuivre est un composé chimique ionique. Cette désignation provient de sa composition en ion cuivre et sulfate. Ces deux éléments essentiels sont généralement présents dans le produit en proportions identiques. Souvent, le sulfate de cuivre est commercialisé sous la forme d’anhydre. Il se présente également sous des formes hydratées.

Le sulfate de cuivre anhydre est généralement blanc ou grisâtre à cause de ses impuretés par moment. Il est hygroscopique et susceptible de bleuir au contact de l’eau ou de la vapeur. Cette transformation du produit en un composé hydraté entraîne souvent un changement de coloration.

Le sulfate de cuivre est aussi facilement soluble dans l’eau. Les solutions diluées ou concentrées à base d’un sulfate de cuivre hydraté ou anhydre prennent une coloration bleue à cause de l’existence d’ions cu2+ hydratés qui sont dispersés dans l’eau.

Grâce à ces propriétés, le produit élimine facilement une certaine catégorie d’espèces nuisibles présentes dans l’eau traitée. C’est ainsi qu’il retrouve une place de choix dans le traitement d’une piscine, surtout pour prévenir ou éliminer les algues.

Quels sont les inconvénients du sulfate de cuivre ?

En raison de ses propriétés, le sulfate de cuivre présente aussi de multiples dangers sur divers plans. Ces dangers affectent non seulement les utilisateurs, mais également le dispositif.

D’abord, le sulfate de cuivre est fortement nocif en cas d’absorption. L’ingestion d’une certaine quantité d’eau de la piscine peut provoquer des nausées ou des diarrhées. De plus, la substance peut être irritante en cas de contact avec la peau ou les yeux. Elle peut également agir sur la teinte des cheveux, en l’occurrence ceux décolorés ou de couleur blonde.

II faut également préciser que le sulfate de cuivre ne se dégrade pas facilement dans l’eau surtout en cas de surdosage. Dans ce cas, il est nécessaire de procéder à la vidange totale du bassin afin de retirer le produit.

En outre, il a aussi un effet dégradant sur les liners d’une piscine. Lorsqu’il est surdosé, il entraîne souvent des taches indélébiles sur ces accessoires. Cela oblige parfois les propriétaires à opérer des changements précoces du liner de leur bassin. !il est dommage et c’est un véritable gâchis de traiter sa piscine à base d’un produit et de finir par être obligé de dépenser davantage à cause des répercussions occasionnées.

Hormis les conséquences sur les utilisateurs et sur les accessoires de la piscine, il est également nocif pour l’écosystème. Il entraîne à la longue une pollution atmosphérique qui n’est perceptible qu’à long terme.

Quelles sont les précautions d’usage à prendre avec le sulfate de cuivre ?

Il apparaît important de limiter l’usage de sulfate de cuivre pour traiter une piscine en raison de ces effets négatifs sur la santé humaine et l’état général du bassin. Toutefois, il possède quelques atouts positifs qui peuvent pousser certains utilisateurs du produit à continuer de l’exploiter pour diverses fins.

Si vous jugez utile d’utiliser cette substance pour le traitement d’une piscine ou autre objet, il s’avère nécessaire de prendre certaines dispositions. Compte tenu de son effet particulièrement nocif, il est recommandé de s’équiper de gants avant de l’utiliser. Au mieux, vous pouvez vous munir d’un masque ou de vêtements de protection. Juste après le traitement d’une piscine à base du composé chimique, il faudrait interdire toute baignade.

Vous devez également prendre connaissance du mode d’emploi dans le strict respect du dosage normal. La dose idéale de sulfate de cuivre recommandée pour traiter une piscine est de 0,5 gramme par mètre cube d’eau.

Pour plus d’efficacité, ce dosage est à respecter strictement et à verser dans la piscine au début de la saison estivale ainsi qu’avant l’hivernage. Il est néanmoins possible de pousser à 1 gramme par mètre cube d’eau en cas d’une propagation excessive d’algues.

Il faut noter que le produit initial de sulfate de cuivre doit être toujours dilué dans une quantité considérable d’eau avant toute utilisation. De même, il est important de faire fonctionner, de façon permanente, le système de filtration du bassin pendant les 24 heures qui vont suivre le traitement.

Quelles sont les alternatives au sulfate de cuivre pour traiter sa piscine ?

Au regard des divers dangers que présente le traitement d’une piscine à base de sulfate de cuivre, il est recommandé de recourir à d’autres produits moins offensifs. Le traitement d’une piscine à base du chlore se révèle l’alternative la plus connue. Ce produit possède un véritable pouvoir anti-algicide et antibactérien. Il se dégrade aussi facilement surtout au contact du soleil.

Il est également possible de se tourner vers le traitement au brome. Cette substance agit comme un oxydant, un désinfectant et une anti-algue. Il contribue ainsi à purifier l’eau tout en combattant les éventuels micro-organismes présents. Son efficacité est surtout liée au pH normal qu’il contient.

L’électrolyse au sel peut aussi être une alternative au traitement d’une piscine à base de sulfate de cuivre. Cette méthode est d’ailleurs très écologique, économique et compatible avec toutes les variétés de piscines.

Par ailleurs, si vous cherchez une autre astuce naturelle pour remplacer le sulfate de cuivre, vous pouvez procéder à l’injection de gaz, l’ozone. À la place de sulfate de cuivre, vous pouvez également opter pour le traitement à base du peroxyde d’hydrogène.

En conclusion, il faut absolument éviter le traitement de piscine au sulfate de cuivre. Ce dernier possède des effets nocifs et/ou dégradants pour l’homme, la nature et le bassin. Pour continuer de traiter votre piscine idéalement sans encourir de risques majeurs, il existe d’autres produits que vous pouvez utiliser à la place du sulfate de cuivre.

Hugo.M

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page